Consultant Individuel pour l’appui à l’évaluation du projet Voix contre la Violence au Togo

Country: Togo
Language: EN
Number: 1725883
Publication date: 28-04-2017
Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Description

Consultant Individuel pour l’appui à l’évaluation du projet Voix contre la Violence au Togo
Procurement Process : Other
Office : UNDP Country Office - TOGO
Deadline : 07-May-17
Posted on : 28-Apr-17
Development Area : CONSULTANTS
Reference Number : 37320
Link to Atlas Project :
00056886 - Création Emplois & Revenus
Documents :
Consultant pour l’appui à l’évaluation du projet Voix contre la Violence au Togo ME_VAV.pdf
GCC_IC_French_final_-_21_01_2011.pdf
P11 modified for SCs and ICs.doc
Overview :

Consultant Individuel pour l’appui à l’évaluation du projet Voix contre la Violence au Togo

Location :

Lomé, TOGO

Application Deadline :

7 mai 2017

Type of Contract :

Individual Contract / International

Languages Required :

Français

Duration of Initial Contract :

24 jours ouvrables

Date du début de la mission

15 mai 2017

Contexte et justification

Le programme « Voix contre la Violence », conçu par ONU Femmes et l"Association mondiale des guides et des éclaireuses (AMGE), est unique dans le sens où il est le tout premier programme d’éducation non formelle visant à mettre fin à la violence à l’encontre des filles et des femmes. Il s’agit d’un outil de prévention transformateur qui a pour objectif de donner aux jeunes les compétences pour pouvoir dénoncer et rejeter les stéréotypes sexospécifiques et agir pour promouvoir des relations saines et dire non à la violence. D"ici 2016, ce programme devrait toucher 800.000 enfants et jeunes âgés de 5 à 25 ans dans 12 pays.

Ce programme est basé sur ce principe fondateur : la violence à l’encontre des jeunes filles et des femmes est une violation des droits humains. Il revendique le droit des filles à vivre une vie libérée de la violence et de la peur.

Les programmes d’enseignement non-formels sont essentiels. Celui-ci, en particulier, apporte des connaissances et des aptitudes, ainsi que des possibilités de changer les comportements et de mettre un terme à la violence. Il crée des séances sûres et un environnement de soutien permettant aux jeunes d’apprendre leurs droits, mais aussi de parler et de remettre en cause la violence à l’égard des femmes et des jeunes filles. Il s’agit également d’une source de conseils d’orientation et d’autres types d’informations pour les jeunes qui souhaitent parler de leur propre expérience.

Il a été démontré que le volontariat et la jeunesse sont de formidables facteurs de changement de mentalité et de comportements. Il a donc été pensé, en partenariat avec l’ANVT et les Guides du Togo, à un projet de formation des enseignants volontaires nationaux togolais au module « des voix contre la violence ». Une fois ces enseignants outillés et formés à devenir des leaders du module, ils délivreront à leur tour le module aux élèves de l’établissement au sein duquel ils sont affectés. L’idée est d’utiliser le volontariat et la jeunesse comme un moyen de changement des mentalités et comportements. Ce projet renforcera le volontariat national au Togo en renforçant les capacités des volontaires d’être de réels agents de changement dans les communautés. Le projet renforcera également la participation et l’implication chez les jeunes femmes et hommes et luttera contre les violences faites aux filles et aux jeunes femmes.

Le programme VNU prévoit donc des formations de 3 jours, dispensées dans chaque région du Togo par les Guides du Togo, avec l’appui de Peace Corps, à 500 enseignants volontaires. Ces volontaires transmettront ensuite les principes acquis à des milliers d’étudiants qui, à leur tour, devront agir au sein de leur communauté pour sensibiliser et faire changer les pratiques de violence.

Lorsque le projet aura porté ses fruits dans les communautés concernées, le programme VNU pourra utiliser l’exemple du Togo pour décliner le projet à l’international, en utilisant le volontariat comme vecteur des « Voix contre la violence ».

 

Objectif

L’objectif global est de procéder à la rédaction d’un document de suivi-évaluation du projet voix contre la violence en compilant les données de suivi-évaluation, en procédant à leur analyse et en publiant les résultats.

Duties and Responsibilities

Le/la consultant(e) national(e) travaillera sous la supervision de la Chargée de programme VNU qui lui fournira les informations nécessaires à la réalisation de sa mission.

Il s’agira plus spécifiquement pour le/la Consultant(e) de :

  • Approfondir la stratégie d’évaluation déjà initiée : précision des critères et des sources d’information, détermination des personnes ressource, élaboration d’un planning de travail… ;
  • Récupérer les données auprès des Centres Régionaux du Volontariat ;
  • Finaliser le traitement et l’analyse des données recueillies ;
  • Présenter les résultats du suivi à différentes étapes d’avancement ;
  • Rédiger un rapport d’évaluation, comprenant des hypothèses et propositions d’amélioration ;
  • Participer à la définition de nouvelles stratégies et approches des projets éducatifs sur la base de l’évaluation menée ;
  • Participer à l’amélioration des méthodes et outils de suivi de projet et d’évaluation ;
  • Assurer la communication du projet VAV et de ses résultats ;

Résultats attendus de la mission

  • Les données de suivi-évaluation sont recueillies et saisies ;
  • Une analyse des données est réalisée, rédigée et présentée ;
  • La stratégie de suivi évaluation et les questionnaires sont améliorés ;
  • Un rapport d’évaluation est rédigé ;
  • La communication sur les résultats du projet est assurée.

Durée de la mission :

Le (la) consultant(e) disposera, de 24 jours ouvrables pour accomplir la partie du mandat qui lui est assigné.

Required Skills and Experience

Éducation:

  • Le consultant qui doit avoir un niveau BAC + 2 minimum en gestion de projet ou tout autre domaine connexe.

Expérience:

  • Avoir une expérience dans le suivi-évaluation
  • Avoir une bonne connaissance des thématiques de Violences basées sur le genre
  • Si possible avoir une bonne connaissance du module Voix contre la violence

La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse procurement.tg@undp.org, ou déposée sous pli fermé au siège du PNUD (40, avenue des Nations Unies, à Lomé). La mention «Consultant pour l’appui à l’évaluation du projet Voix contre la Violence au Togo» devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’e-mail envoyé.